Chemins de Femmes


PageLines- tractpaysagerecto.jpg

 

Planète Emergences poursuit sa collaboration avec le photographe Bernard Pesce et entame un nouveau cycle de création : Chemins de femmesun projet qui va se construire dans le temps. Sur les trois prochaines années des rendez-vous réguliers seront proposés, avec au programme : des rencontres, des studios photo mobiles, la création d’objets numériques.

Dès mars 2014, c’est l’occasion pour Planète Emergences de lancer son plateau radio éphémère, installé pendant deux mois dans les loges. Ce rendez-vous accueille constructions sonores, lectures, émissions inédites. Cet espace de création ouvert à tous devient le temps des mois de mars et avril un nouveau terrain de jeu.

Pour Bernard Pesce ce sera peut-être l’occasion de faire connaissance avec des femmes prêtes à s’engager dans l’aventure. Pour cette nouvelle proposition, dans la continuité de Femmes de Marseille, racontez-moi votre histoire, le processus change :  cette fois-ci, c’est le photographe qui va suivre les femmes dans leur quotidien, dans leur environnement et non plus, elles qui viendront à lui. Ce ne sera plus le studio qui sera lieu de confidence et de prise de vue, mais leur intérieur, leur chemin en ville, …

Bernard Pesce, après avoir mené une carrière dans la mode et la publicité et après avoir photographié les femmes dans le monde entier, se consacre aujourd’hui à la photographie d’auteur. Il vit et travaille à Marseille. Sa démarche est singulière et personnelle, très éloignée du portrait classique. Bernard Pesce s’intéresse à la quête identitaire au travers les témoignages de Marseillaises. Les processus de création sont bouleversés. Les modèles deviennent force de proposition. Des entretiens, phase la plus longue et la plus délicate avec les modèles pour gagner leur confiance et enregistrer leur histoire, précèdent la prise de vue.

Avec Chemins de femmes, Planète Emergences confirme son choix de donner la parole et la priorité aux femmes. Les femmes, qui sont cœur de la vie de famille, mais aussi et de plus en plus au cœur de la vie économique et sociale.

C’est aussi, la volonté de développer et d’affirmer une activité permanente au cœur des quartiers nord de Marseille tout en ouvrant vers l’autre, vers l’extérieur, vers le monde. Une activité qui est volontairement déployée dans le temps. Le temps comme vecteur de la réalisation de l’homme et du devenir individuel et collectif.