Ateliers ABCD’ère


Destiné à tous les publics, cet atelier de formation et de production multimédia permet d’appréhender de façon ludique les bases de la navigation internet,  du traitement de l’image (photos, vidéo) et du son (enregistrements radio, chansons, musiques…). Chaque participant construit un objet multimédia unique : son « Abcd’erre », à partir de documents – écrits, visuels, sonores –  constitués d’archives personnelles ou collectés sur le web.

PageLines- VisuelABCDerenoirflou.jpeg

Chaque séance d’atelier est construite en deux temps :

  • Un questionnement autour d’un mot, d’une lettre, pour identifier des axes de recherche et de création. Un artiste du spectacle vivant coordonne  ce travail préparatoire de réflexion, d’échange et de prise de parole.
  • Un travail de recueil, de traitement et de mise en forme des informations recueillies sur le web ou issues d’archives personnelles, animé par un artiste du numérique.

Aspects pratiques :

  • Un groupe de 10 à 15 personnes
  • Séances de 3 heures
  • Travail réalisé en lien avec le plateau multimédia  de la Bastide St Joseph à Marseille ou des Écluses à Paris.

Atelier réalisé au sein de la communauté Emmaüs de Cabriès « Jean Luc ou les ailes de la Lune »

 

SISYGAMBIS et LA COULEUR DES MOTS

Sisygambis aime partager son expérience du multimédia. Et susciter des actions-réactions à partir de ses voyages et de sa collecte d’images en d’autres pays, d’autres cultures.
Ici, c’est un atelier multiple qui, dans le cadre du projet «ABCD’ère» est mené sur 16 semaines avec des femmes qui fréquentent le centre social Val Plan Begudes, quartier de La Rose, à Marseille. Badra, Haby, Samira, Yasmina, Isabelle, Sihem, Hasma, Zahra, Faouzia, Eman… sont de culture algérienne, marocaine, sénégalaise, comorienne, italienne ou cambodgienne… Elles vivent ici, elles sont d’ici et d’ailleurs, tout ensemble.
Elles réagissent aux photos prises par Sisygambis au Maroc, en Egypte, aux Comores : elles se parlent, elles nous parlent de leur rapport aux paysages, à la vie quotidienne, aux relations familiales, à l’entr’aide sociale, aux fêtes et aux rites. Au cours de ces séances émergent les mots pour dire ce qu’ici et là-bas elles distinguent, ce qu’elles revendiquent, ce qui demeure et ce qui change, ce qu’entre elles elles assemblent. Elles sont gaies et lucides, engagées, solidaires.
De ces travaux naissent en juin 2013 «La Couleur des mots», une installation visuelle et sonore présentée par Planète Emergence à la Mairie du 13-14 à Marseille et l’accrochage de 5 grandes bâches sur les murs-pignons de la Cité Val Plan B ​é​gudes, dans le cadre du «Musée urbain» (en septembre).

[youtube]http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=ynCfwVviX5s[/youtube]

 

Site officiel Sisygambis

Site officiel La Couleur des Mots 

 

 

Atelier du Collectif 2 à la « Maison des familles et des association » de font vert avec Nadia, Fathia et Rachida.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=8iR6w1Qqofk&feature=youtu.be[/youtube]