Jean Faucheur, directeur artistique


Biographie / Après un parcours artistique assez classique (Ecole des Arts Décoratifs, Villa Médicis hors les murs…), Jean Faucheur devient l’un des précurseurs des nouvelles interventions urbaines dans les années 1980 : ceux que l’on appelait « les Médias Peintres ». Réalisant des œuvres sur papier kraft, il « squatte » ainsi en 1983 les panneaux publicitaires de Paris lors d’interventions / performances. Il cofonde ensuite le collectif de peintres « Les Frères Ripoulin », puis part pour Tokyo et New York, où il expose à la galerie Tony Shafrazy, la célèbre galerie des Keith Haring et Basquiat. Quittant la rue en 1986, il se consacre jusqu’au début des années 2000 à son travail de sculpteur, de peintre et de photographe. C’est en 2002, après une rencontre avec « l’artiste au cutter » TomTom qu’il va renouer avec la scène urbaine. De cette relation naissent de multiples interventions urbaines collectives : cycle d’expositions « Implosion/Explosion » (exposition d’œuvres sur papier de 3X8m in door et out door) en 2002, « Une Nuit »,  invasion massive sur Paris et la France des panneaux 3X4m par des peintures de plus de 150 artistes (2002, 2003, 2005), cofondateur de l’association le M.U.R., un projet de mur peint « renouvelable » au croisement des rues Saint-Maur et Oberkampf (2007). Artiste éclectique et polymorphe, il participe à de nombreuses expériences artistiques collectives dont 400 ml, un projet présenté en 2007 à la Maison des Métallos. Depuis 2014, à l’invitation de Planète Emergences,

>>> Jean Faucheur assure la direction artistique du projet Les murs de la L2.

 

Chantiers éducatifs

Décembre 2014 / Maison L2 Nord / Jean Faucheur & Acet1

Du 1er au 4 décembre 2014, les artistes Jean Faucheur et Acet ont mené un chantier artistique avec des jeunes des quartiers Picon-Busserine et Malpassé, en partenariat avec l’Addap 13. Cette « résidence d’artistes participative » a favorisé la rencontre, l’échange, l’écoute avec les jeunes. À partir d’une œuvre réalisée par Jean Faucheur à l’occasion de la Nuit Blanche 2014 à Paris, les jeunes ont participé à un processus d’une création unique.

L’action a concerné 8 jeunes de 16 à 21 ans, 4 filles et 4 garçons. Tous étaient très éloignés de l’acte artistique. Ils étaient encadrés par deux éducateurs de l’Addap 13.

Les artistes mobilisés constitués un binôme complémentaire : Jean Faucheur, artiste expérimenté, de renommée internationale, directeur artistique des Murs de la L2, portant un regard global sur le projet, et Acet1, artiste plus jeune, marseillais, ayant un fort intérêt pour la transmission et le développement de son « territoire artistique ».

La réaction des participants à l’issue de l’atelier était largement positive, chacun y ayant trouvé son compte. Pour l’un d’eux, la sortie d’atelier s’est soldée par l’achat d’un appareil photo afin de prolonger l’expérience photographique. D’autres ont simplement découvert l’acte de création artistique et en furent enchantés. Tous se sont senti valorisés, et ont fait venir famille et proches pour montrer leur création, d’une part sur le container posé sur le parking de la Maison de la L2 Nord, d’autre part dans la galerie marchande du Centre Commercial du Merlan.

 jean acet 02  jean acet 01

Décembre 2016 / Maison L2 Nord / Jean Faucheur

Trois jeunes, issus des quartiers des Flamants, de la Rose et de la Busserine ont participé pendant une semaine à un atelier artistique avec Jean Faucheur. L’artiste leur a fait photographier leurs yeux, puis fabriquer des pochoirs à partir de ces images largement agrandies. Ils ont ensuite chacun peint leur œil au pochoir sur le container de la Maison de la L2 Nord, couvert de couleurs vives. Cette expérience inédite a suscité des étonnements, des émotions et des réflexions de la part de ces jeunes, qui n’avaient pas, spontanément, l’envie de « créer » une œuvre.

Atelier Jean - Maison L2 Nord

Atelier - Jean - Déc 2016 - 2

Atelier pédagogique

En décembre 2016 également, Jean Faucheur a présenté son travail et les fresques de la L2 à une classe de CP de l’école Bouge, en les faisant réagir à ce qu’ils voyaient et imaginaient. Dans un deuxième temps, les enfants ont travaillé sur le thème de l’œil : chaque enfant a dessiné un œil original, souvent fantasque et coloré.

 

 

IMG_0588

 

IMG_0597

 

Enregistrer

Enregistrer