Brez


Intervention : juin 2016
Localisation : échangeur de Frais Vallon

Biographie / Né en 1972, Mathias Orhan, alias Brez, vit et travaille à Rennes. Il découvre le graffiti à la fin des années 1980, et devient, avec son groupe RCK, l’un des précurseurs locaux de ce mouvement. Il organise des rencontres et expositions autour du graffiti, participe à la création du fanzine Matsa, et répond à des commandes de fresques murales. En 2013, il lance avec l’artiste Patrice Poch le festival d’art urbain international « Teenage Kicks », à Rennes. Son travail explore deux pistes parallèles. L’une, figurative, navigue entre interventions plastiques, installations, collages et néo-muralisme. Elle met en scène des décors et des personnages liés au lieu choisi, à son histoire réelle ou fantasmée. L’autre est un travail calligraphique, signé BREZ72, qui joue du déséquilibre entre liberté de l’abstraction et contrainte de la lecture typographique, et cherche à dialoguer avec l’architecture environnante. L’élément commun reste le terrain de jeux infini offert par la rue, les friches, les ronces, la dualité entre la nature et l’asphalte, la ruralité et l’urbanité.

Sa fresque pour Les Murs de la L2 / « Across rules » – « Le graffiti est hérité d’une tradition issue de la typographie. Par souci de lecture, le tracé d’un « A » est régi par des règles, et c’est à travers ces règles que le graffeur, comme avant lui le peintre en lettres, le typographe ou le calligraphe s’expriment. De cet héritage, j’ai gardé cette idée que ma liberté ne s’exprime que dans la contrainte. Sur le mur de la L2, je me fixe une règle : deux segments se croisent avec un angle choisi par la configuration du mur, en découlent des parallèles, des perpendiculaires, qui créent des rectangles, des triangles, qui se croisent à leur tour pour former de nouvelles formes géométriques, les couleurs suivant le prisme choisi pour entrer en écho avec celles de l’œuvre précédente. A partir de ce principe, j’essaie d’épouser la forme du mur, de garder des espaces de béton nu, jouer dans l’interstice imposé par cette règle, et c’est à ce moment-là que je commence à m’amuser, à travers ces règles. »

 

Brez-NinaHubinet