Table ronde avec Bernard Stiegler


RENCONTRES PUBLIQUES /// TABLE RONDE AVEC BERNARD STIEGLER

Le philosophe débat avec les acteurs du territoire et les habitants autour des usages du numérique.

Mercredi 17 décembre à 18 h 30 au Théâtre du Merlan (grande salle).

Réseaux sociaux, “big data”, médias hyperindustriels, contrôle, marketing… Nous sommes tous conscients que le monde actuel vit une mutation importante qui dépasse de loin la simple utilisation des technologies numériques (ordinateurs, tablettes, “smartphones”, etc.). Le philosophe Bernard Stiegler – fondateur et président du groupe de réflexion autour des mutations technologiques Ars Industrialis – nous expliquera comment la gouvernementalité algorithmique» des sociétés automatisées participe à la désintégration des individus, des groupes et des structures sociales. De sa vision critique des nouvelles technologies apparaît aussi une vision positive dépassant la désintégration actuelle et l’idée d’un nouvel état de droit.

Cette conférence sera suivie d’une table ronde avec Franck Cormerais (philosophe, enseignant à l’Université de Bordeaux 3, membre du C.A. d’Ars Industrialis), Christian Rey (fondateur et directeur de Marseille Innovation), Patrick Braouezec (président de la communauté d’agglomération Plaine Commune) et Colette Tron (critique, directrice artistique d’Alphabetville, membre du C.A. d’Ars Industrialis), avec Gérard Paquet (fondateur et président de Planète Émergences) pour modérateur.

 

ÉCHANGE ///

L’après-midi, Bernard Stiegler rencontrera les acteurs sociaux du territoire et dialoguera avec eux autour du thème de la journée, la place des réseaux dans notre société : l’IRTS (Institut régional de travail social), l’ASTS (Association Science Technologie Société) et le Centre Social des Flamants Iris.

Avec le soutien de Média 2 Méditerranée.
Mercredi 17 décembre à 15h aux Flamants Iris (réservé aux acteurs sociaux).

Philosophe, Bernard Stiegler axe sa réflexion sur les enjeux des mutations actuelles – sociales, politiques, économiques, psychologiques – portées par le développement technologique et notamment numérique. Docteur de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales en 1992, auteur d’une trentaine d’ouvrages, il a fondé l’Institut de recherche et d’innovation au Centre Pompidou et est également enseignant à Londres.

Il est également président d’ARS INDUSTRIALIS, association internationale pour une politique industrielle des technologies de l’esprit, créée en 2005, ayant pour objet l’étude et la réflexion transdisciplinaire sur le nouveau monde industriel qui émerge avec le numérique. Association citoyenne intervenant dans le débat public, elle s’efforce de formuler des propositions et, parfois, de les mettre en œuvre par des expérimentations et des actions.

www.arsindustrialis.org